Menu

Démantèlement d’un réseau international de trafic d’organes

Les agents de l’Unité nationale de recherches dans les crimes terroristes et le crime organisé ont réussi à démanteler un réseau international de trafic d’organes, actif entre la Tunisie, la Turquie et la Jordanie.

Selon l’enquête, la filière, dirigée par un ressortissant turc, à partir de son pays,  se charge des frais de voyage de Tunisiens vers la Turquie et la Jordanie. Ils sont par la suite admis dans des cliniques privées pour leur prendre un rein, dans la plupart des cas, contre la somme de 40 mille dinars. Cet argent est soit remis à la famille ou directement au donneur.

Pour le moment, le propriétaire d’une agence de voyages et quatre jeunes sont en détention et les investigations continuent pour dévoiler d’autres individus, impliqués dans ce réseau international.