Menu

Huit mois de prison pour les directeurs d’un bureau d’emploi fictif

La Chambre correctionnelle au Tribunal de première instance de Tunis, a condamné, hier jeudi, le directeur d’une société de services et son représentant légal à huit mois de prison. Ces derniers sont impliqués dans une escroquerie qui visait des demandeurs d’emploi dans des entreprises publiques et privées.

Cette société à été au centre d’une enquête menée par les journalistes du programme télévisuel "Les quatre vérités". Les concernés encaissaient 50 dinars de chaque demandeur d’emploi, comme frais d’inscription.

Après investigations, les agents de la brigade de police judiciaire de Bab Bhar ont localisé le siège de cette société, situé au centre ville de Tunis. Ils ont réussi à interpeller le directeur du bureau et son représentant légal. Une importante quantité de reçus et des tampons de sociétés publiques et privées ont été saisis.