Menu

Le ministère des Finances dément la réduction des dépenses de l'Etat

Le ministère des finances a démenti la réduction des dépenses de l’Etat dans la Loi des Finances Complémentaire (LFC2022) pour l’exercice 2022, de 6 000 MD et ce contrairement à des informations circulant dans ce sens, ajoutant que le volume global des dépenses pour l’année 2022 est estimé à 50914 MD contre 47166 MD prévus par dans le cadre la loi des finances (LDF) initiale, soit une hausse de 3748 MD.

Un responsable des services techniques du ministère a explique, dimanche, à l’agence TAP, que les hypothèses adoptées dans le cadre de loi des finances de l’année 2022 ont été révisées, à la lumière de la conjoncture économique mondiale notamment la guerre entre la Russie et l'Ukraine.

La loi des finances complémentaire adoptée pour l’exercice 2022 prévoit a cet égard, une hausse du budget de l'Etat de 6,20%, à la lumière de la révision du volume de dépenses comme et du principal de la dette et des crédits de la trésorerie à 9906 MD contre 10125 MD estimés dans le cadre de la loi des Finances initiale pour l’année 2022..
 
Idem pour l’ensemble des ressources propres de l’Etat, lequel est passé à 41130 MD contre 38618 MD estimés dans la loi des finances initiale. Ces ressources proviennent notamment des revenus fiscaux dont la valeur est estimée à 36040 MD contre 35091 MD estimées auparavant (LDF), soit une hausse de 949 MD ainsi que des revenus non-fiscaux actualisés pour l’année 2022, à 3975 MD contre 3067 MD prévus au début (LDF), soit une nette progression de 908 MD.

Un décret présidentiel n°69 pour l’année 2022, datant du 22 novembre 2022, relatif à la loi des finances complémentaire pour l’année 2022, a été publié dans le Journal Officiel de la République tunisienne du 23 novembre 2022.

(TAP)