Menu
  Mondial Qatar 2022

Iran: 18 journalistes aux arrêts

Le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) a annoncé, ce lundi 26 septembre, que les autorités iraniennes ont arrêté 18 journalistes, depuis le début des manifestations déclenchées par le décès en détention de Masha Amini, arrêtée par la police des moeurs à Téhéran, le 13 septembre, pour "port de vêtements inappropriés".

Le CPJ précise dans un communiqué avoir "appris de sources multiples en Iran que dimanche 25 septembre, au moins 18 journalistes avaient été arrêtés", dont plusieurs lors de descentes nocturnes à leur domicile et "sans mandat d’arrêt ou explication des accusations" à leur encontre.

Reporters sans frontières (RSF) a exigé, dans un communiqué, "que ces journalistes soient immédiatement relâchés, ainsi que la levée immédiate de toutes les restrictions qui nient le droit des Iraniens à s’informer".

Parmi les 18 journalistes arrêtés, selon le CPJ et RSF, qui réclament leur libération, figurent Nilufar Hamedi, qui s’était rendue dans l’hôpital où Mahsa Amini se trouvait dans le coma et a contribué à alerter l’opinion mondiale sur son sort. La photojournaliste Yalda Moaiery, rendue célèbre par une photo emblématique des manifestations de novembre 2019, est aussi concernée.

Selon le dernier bilan officiel, au moins 41 personnes ont été tuées et plus de 1 200 arrêtées en Iran depuis l’annonce le 16 septembre du décès de Mahsa Amini.

(Avec AFP)

 

Top Matin

00:00 - 05:00
share