Menu

Un contrat type pour le travail domestique?

La ministre de la Famille, de la Femme, de l’Enfance et des Personnes âgées, Amel Belhaj Moussa, accompagnée de son homologue de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Nasreddine Nsibi, a donné, ce jeudi, le coup d’envoi à la Campagne nationale pour la sensibilisation sur la loi numéro 37 qui organise le travail domestique. La campagne se poursuit jusqu’au 16 juillet 2022.

A cette occasion, la ministre a annoncé la création d’une commission mixte entre son département et celui des Affaires sociales, ainsi que le ministère de l’Emploi et la formation professionnelle, pour préparer un modèle type du contrat de travail domestique. 

Le but est d’organiser la relation entre l’employeur et l’employé et de mettre ainsi un terme aux problèmes qui se posent entre les deux parties.

Belhaj Moussa a, dans ce sens, lancé cette campagne de sensibilisation sur cette loi qui dure un mois, parallèlement à l’organisation d’ateliers dans les délégations régionales des affaires de la Femme et de la Famille, pour faire en bénéficier environ 2000 femmes de ménage, dans les différents gouvernorats du pays.

Elle a, d'un autre côté, rappelé que l’emploi des enfants dans le travail domestique est un crime passible de poursuites. "Il constitue une menace pour la santé des enfants, car il s’agit d’un métier dangereux. Le gouvernement est déterminé à lutter contre l’emploi des enfants et leur exploitation économique", a ajouté la ministre. 
 

Top Matin

01:00 - 06:00