Menu

Moussi: Assanir le climat politique des Frères musulmans, d'abord...

La présidente du Parti destourien libre, Abir Moussi, a indiqué, dans une déclaration accordée à Mosaïque FM, que cette période exceptionnelle doit prendre fin pour que le pays puisse organiser des élections anticipées et procéder à des réformes majeures.

Elle a souligné que le président de la République, Kais Saïed, n’a pas les prérogatives pour promulguer des lois pour changer le système électoral ou le régime politique et imposer des "réformes" aux Tunisiens.

Moussi a ajouté qu’il est nécessaire d’assainir le climat politique et se débarrasser des Frères musulmans et de leur réseau de financement ainsi que des associations qui veulent rééditer ce qu'ont déjà fait "3ich Tounsi" et Nabil Karoui.