Actualités > Politiques
Politiques

La Présidence adresse 38 correspondances aux blocs parlementaires

Partager sur

 La Présidence de la République a indiqué avoir adressé 38 correspondances aux partis, coalitions et groupes parlementaires, les invitant à présenter des propositions écrites sur la personnalité jugée la plus apte à former le gouvernement, et ce, conformément à l’article 89 de la Constitution.

Cette précision intervient suite aux interrogations sur les correspondances adressées par le président de la République dans le cadre des concertations relatives à la composition du futur gouvernement.

L’article 89 dispose que (...) si la confiance de l’Assemblée des représentants du peuple n’est pas accordée, le président de la République engage des consultations dans un délai de dix jours avec les partis politiques, les coalitions et les groupes parlementaires, en vue de charger la personnalité jugée la plus apte, en vue de former un gouvernement dans un délai maximum d’un mois.

Selon un communiqué de la Présidence de la République, les correspondances ont été adressées également sur la base de la décision de l’Instance supérieure indépendante pour les élections relative à la proclamation des résultats définitifs des élections législatives et en prenant en considération la correspondance de l’Assemblée des représentants du peuple à la Présidence de la République, en date du 13 janvier 2020, sur le nombre des groupes parlementaires.

La Présidence de la République souligne qu’aucune proposition n’a été rejetée, même celle émanant d’un député hors groupe.
Mardi dernier, le président Kaïs Saïed a adressé une correspondance aux partis, coalitions et groupes parlementaires pour les inviter à propose, par écrit, la personnalité jugée la plus apte à former le gouvernement, et ce, avant le jeudi 16 janvier.

Partager sur
Voir plus
Politiques

Tahya Tounes reporte la réunion de son conseil national

Tahya Tounes reporte la réunion de son conseil national

Politiques

Khemiri : Il y a un litige majeur entre Ennahdha et Fakhfakh

Khemiri : Il y a un litige majeur entre Ennahdha et Fakhfakh

Politiques

Ennahdha appelle Fakhfakh à retirer son gouvernement

Le porte-parole d'Ennahdha, Imed Khemiri, a déclaré ce dimanche 16 février à Mosaique FM, que le secrétaire général du Courant ...

Politiques

Réunion tripartite : L'impasse ...

Le président d'Ennahdha, Rached Ghannouchi, le président de l'UTICA, Samir Majoul et le secrétaire général de l'UGTT, Noureddine ...