Menu
  Mondial Qatar 2022

Al Massar ne participera pas aux prochaines législatives

Al Massar a annoncé qu’il ne participera pas aux prochaines législatives, prévues le 17 décembre 2022.

Dans une déclaration rendue publique, ce dimanche, le parti justifie sa réaction par la mise en place d’une loi électorale, "inconstitutionnelle", un climat politique en crise, et l'absence de toute garantie d’organisation d'élections "libres", "pluralistes" et "transparentes".

"Ces facteurs empêchent toute participation sérieuse du parti au scrutin législatif", lit-on dans la même déclaration.

Al Massar réitère son engagement avec tous les exclus de ces élections, les jeunes, les femmes, les partis politiques, les organisations nationales et les associations à s'opposer à la concentration du pouvoir et aux tentatives d'entrave au pluralisme.

Selon la nouvelle loi électorale présentée par le président Kaïs Saïed, les Tunisiens éliront leurs députés individuellement et non plus en votant pour une liste présentée par un parti politique, affirme le parti.

Cette loi va réduire énormément le rôle des partis politiques au sein du Parlement et de la société.

Al Massar a dit rejeter ce texte, annonçant qu'il boycotterait toute élection organisée sous la Constitution dans sa version actuelle.

Top Matin

00:00 - 05:00