Menu

Al Qotb dénonce la ''Constitution de Saïed'' et rejette le référendum

Dans un communiqué, rendu public ce samedi 2 juillet 2022, le parti Al Qotb a dénoncé le projet de la nouvelle constitution qui vient de paraître dans le journal officiel de la République tunisienne, considérant qu'il s'agit d'un projet mensonger, fruit d'un dialogue national fictif, dans lequel de nombreuses parties se sont impliquées.

Il a ajouté que ce projet de la nouvelle Constitution a été précédé par une consultation ratée et mensongère à tous les niveaux.

Dans un communiqué, intitulé "La Constitution de Kais Saïed, la grande déception", le parti a considéré que ce projet constitue un net recul, par rapport à de nombreux acquis et une déviation flagrante de la voie de la démocratie, née entre le 17 décembre 2010 et le 14 janvier 2011.

Le même communiqué a affirmé que la proposition de la nouvelle Constitution a amené le parti Al Qotb à réitérer son rejet catégorique du référendum.

Le parti en a,  dans ce contexte, évoqué les points faibles, considérant que le projet constitue une consécration de la vision autoritaire du président de la République Kais Saïed. Parmi les points évoqués, on cite notamment une préface bourrée d’erreurs linguistiques, un contenu vide, la manipulation et la falsification de l'histoire, l'absence du principe de parité Homme/ femme ainsi que l'adoption de termes vagues et non compréhensibles qui peuvent être interprétés différemment.

Par ailleurs, le parti Al Qotb a appelé toutes les forces nationales démocratiques, progressistes, sociales, syndicales et civiles à se mobiliser, à unifier les rangs et à observer des manifestations pacifiques, afin de faire "tomber" la Constitution de Kais Saïed qui, au cas où elle est adoptée, ne ferait que consacrer le carré de la dictature, à travers une légitimité mensongère, selon le parti.