Menu

Chebbi : Le processus du 25 juillet est destructif pour la démocratie

Le secrétaire général d’Al Jomhouri, Issam Chebbi, a appelé les organisations nationales mentionnées dans le décret-loi 30 de 2022 relatif à la mise en place d’une Commission consultative pour la création d’une nouvelle République, à ne pas s’impliquer dans un "processus putschiste".

"Toute partie qui accepte de participer aux commissions du dialogue national pour l’élaboration d’une nouvelle Constitution doit assumer sa responsabilité juridique dans le renversement des institutions de l’Etat", a-t-il prévenu.

Chebbi a souligné que la marginalisation de la société civile et l’exclusion des partis politiques portent atteinte au fondement démocratique de l’Etat et soumet toutes les décisions à la volonté absolue du président de la République, Kais Saïed.
 
"Le chef de l’Etat a élaboré une Constitution en vue d’imposer un nouveau système politique sur les décombres de l'État civil et démocratique (…) Cela montre le vrai visage de ceux qui ont prétendu que le processus du 25 juillet va apporter des réformes", a-t-il dit.

Il a, également, déclaré que les partis démocrates, dont Al Jomhouri, rejettent cette démarche et s’activent pour mobiliser les citoyens contre le dialogue national et le référendum. "Le processus du 25 juillet est destructif pour la transition démocratique", a-t-il conclu.