Menu

Chine: Travaillons ensemble pour construire un monde de paix durable

Alors que des changements inédits, depuis un siècle, ne cessent d’avoir lieu, que la pandémie de COVID-19 continue de se propager, que la concurrence entre les grandes puissances s’accélère, et que les conflits régionaux resurgissent, il n’en demeure pas moins que le déficit de gouvernance dans le domaine sécuritaire ne cesse de s’imposer comme une préoccupation majeure  à l’échelle internationale.

Face à un moment aussi critique pour la paix et le développement dans le monde, le Président chinois Xi Jinping a proposé l’Initiative pour la sécurité mondiale dans son discours inaugural prononcé lors de la Cérémonie d’ouverture de la Conférence annuelle 2022 du Forum de Boao pour l’Asie.

Il s’agit d’une nouvelle solution d’importance capitale et de portée internationale proposée par la Chine après l’Initiative «la Ceinture et la Route» et l’Initiative pour le Développement Mondial.

Cette nouvelle initiative apporte une solution globale et complète pour la gouvernance de la sécurité mondiale, permettant de garantir plus de stabilité et de certitude à la population mondiale et de répondre aux aspirations communes de la communauté internationale pour la paix, la coopération et le développement.

L’Initiative pour la sécurité mondiale prône des engagements dans six domaines : s’engager à porter une vision de sécurité commune, intégrée, coopérative et durable et à préserver, ensemble, la paix et la sécurité dans le monde.

Il s’agit aussi de s’engager à respecter la souveraineté et l’intégrité territoriale des différents pays, à poursuivre la non-ingérence dans les affaires intérieures des autres pays et à respecter la voie du développement et le système social choisis, en toute indépendance, par les peuples; s’engager à observer les buts et principes de la Charte des Nations unies, à rejeter la mentalité de la guerre froide, à s’opposer à l’unilatéralisme et à refuser la politique des blocs ainsi que la confrontation des blocs; s’engager à prendre en compte les préoccupations sécuritaires légitimes de tous les pays, à poursuivre le principe de l’indivisibilité de la sécurité, à bâtir une architecture de sécurité équilibrée, effective et durable et à s’opposer à ce qu’un pays recherche sa propre sécurité sur la base de l’insécurité des autres; s’engager à rechercher, par la voie du dialogue et des concertations, des solutions pacifiques aux divergences et différends interétatiques, à soutenir tout effort qui va dans le sens du règlement pacifique des crises, à s’abstenir du «deux poids deux mesures» et à rejeter le recours arbitraire aux sanctions unilatérales et aux juridictions extraterritoriales. Il s’agit, enfin, de s’engager à adopter une approche globale pour préserver la sécurité traditionnelle et la sécurité non traditionnelle et à répondre ensemble aux différends régionaux et aux défis planétaires tels que le terrorisme, le changement climatique, la cyber-sécurité et la sécurité biologique.

De fait, on est en droit aujourd’hui de nous interroger de quel type de concept de sécurité le monde a-t-il besoin ? Comment les pays peuvent-ils parvenir à une sécurité commune ?

Les six engagements avancées par la Chine donnent une réponse précise et efficace permettant de relever les défis de notre époque et fournissent de nouvelles perspectives pour éradiquer les causes profondes des conflits internationaux et instaurer la stabilité à long terme et la paix durable dans le monde.

L’Initiative pour la sécurité mondiale est enracinée dans la politique étrangère indépendante et pacifique de la Chine. Elle s’inspire de la sagesse des traditions diplomatiques de la Chine. La Chine a non seulement lancé l’Initiative pour la sécurité mondiale, mais elle œuvre également à la maintenir à travers des actions concrètes.

Aussi, la Chine s’est toujours engagée, activement, dans les opérations de maintien de la paix dans le cadre de l’ONU mais aussi dans le processus international de contrôle des armements, du désarmement et de non-prolifération. Elle ne cesse d’explorer des solutions pour consolider la paix et contribuer au règlement des conflits dans les points chauds à l’échelle internationale et régionale.

Depuis l’éclatement de la crise ukrainienne, la Chine a activement encouragé les pourparlers de paix. Elle a également, successivement, présenté une proposition en quatre points pour le règlement de la question palestinienne et une proposition en cinq points pour promouvoir la paix et la stabilité au Moyen-Orient. Elle reste aussi attachée à faire progresser le processus de règlement politique et diplomatique sur le nucléaire iranien et assume un rôle constructif dans la transition, sans heurt, de la situation en Afghanistan.
De même, la Chine s’est engagée efficacement à promouvoir la coopération internationale contre l’épidémie. Elle poursuit tout autant sa contribution au processus de gouvernance mondiale de la question climatique, au lancement de l’Initiative mondiale sur la sécurité des données en apportant une contribution importante à la lutte contre les menaces de sécurité non traditionnelles. Quelle que soit l’évolution de la situation internationale, la Chine portera toujours haut la bannière de la paix, du développement, de la coopération et des résultats gagnant-gagnant. Elle poursuivra ses actions, de manière inébranlable, en tant que bâtisseur de la paix mondiale, défenseur de l’ordre international et médiateur des dossiers brûlants.
La sécurité et la stabilité sont les principales conditions préalables au développement national. Ces deux principes sont également étroitement liés aux intérêts fondamentaux et au bien-être de tous les peuples.

La Chine et la Tunisie sont attachées à la préservation de leur souveraineté et de leur indépendance. Les deux pays préconisent, aussi, le règlement des différends internationaux par le dialogue et la négociation, appellent à la solidarité et au renforcement de la coopération pour répondre aux défis qui se posent à l’échelle internationale et s’opposent, fermement, à l’ingérence dans les affaires intérieures d’autres pays.

En défendant le véritable multilatéralisme, l'Initiative pour la sécurité mondiale est ouverte au monde entier. La Chine se félicite de la participation et de l’engagement de tous les pays, y compris la Tunisie, pour apporter sagesse et force à la construction d’un monde de paix durable et de sécurité universelle, et œuvrer, ensemble, pour créer une forte synergie permettant de construire une communauté de destin pour l’humanité toute entière.

Zhang Jianguo, Ambassadeur de Chine en Tunisie 

 

' 100% Music '

19:00 - 20:00