Menu

Le Courant populaire en faveur du scrutin uninominal à deux tours

Le Courant populaire a appelé à l'adoption d'un scrutin uninominal à deux tours lors des élections législatives de décembre 2022.

Le porte-parole officiel du Courant, Mohsen Nebti, a expliqué dans une déclaration à l'agence TAP que ce mode est simple et facile à mettre en œuvre, et contribue à rationaliser la vie politique et unir les forces qui partagent les mêmes sensibilités.
" Le vote uninominal à deux tours rapproche le député de ses électeurs. Il se fait dans de petites circonscriptions, comme c'est le cas pour les élections présidentielles ", a-t-il dit, ajoutant que " le second tour offre aux électeurs la possibilité de rectifier le tir en cas de passage d'un corrompu ou autre ".

Ce mode est en vigueur dans les plus anciennes démocraties d'Europe et dans la plupart des pays d'Amérique latine, a-t-il rappelé.
Nebti a réaffirmé la position de son parti vis-à-vis des réformes requises pour le régime politique et le système électoral, soulignant que le Conseil national du Courant populaire a approuvé l'adoption du régime présidentiel et du mode de scrutin uninominal à deux tours.

Dans sa vision générale, présentée aujourd'hui, Le parti a indiqué que l'objectif principal de la modification de la loi électorale est d'assurer une présence populaire aux postes de décision et de valoriser le rôle des forces sociales.
"Tout changement qui ne commence pas d'abord par l'établissement d'une démocratie participative qui garantit la présence de la majorité sociale, mais aussi de politiques populaires au niveau de la législation et de l'exécution, n'est rien d'autre qu'une gestion de crise en reproduisant le même schéma, au lieu de la résoudre ", a-t-il insisté.
Il a également souligné la nécessité de renforcer la légitimité du peuple en lui permettant d'avoir le mécanisme du référendum sans passer par les complications contenues dans la Constitution actuelle.
Il a, en outre, plaidé en faveur d'un changement de la loi électorale pour permettre aux ouvriers, aux agriculteurs et aux chômeurs de siéger dans les Conseils élus.
" Il est temps de revoir totalement la loi électorale en tirant parti des expériences cumulées et des leçons retenues, à travers des lectures objectives des forces, des faiblesses, des opportunités et des risques ", a estimé le parti, précisant que " la capacité d'un système électoral à garantir la représentation des différentes forces du peuple est le critère le plus important de sa justesse et de son équité ".
S'agissant du projet de loi électorale, le Courant populaire propose de passer au scrutin majoritaire à deux tours, qui permet au candidat d'obtenir la majorité absolue, soit 51 % des suffrages exprimés au premier tour. Si le candidat n'y parvient, l'élection est reconduite à un second tour, dans un délai déterminé, pour désigner un vainqueur.

 

TAP

Top Matin

01:00 - 06:00