Menu

Mekki : Ce qui s’applique à Erdogan, doit s’appliquer aux autres

L’ex-dirigeant du mouvement Ennahdha Abdellatif Mekki a indiqué, dans une déclaration accordée à Mosaïque FM, que les déclarations des ministres des Affaires étrangères de l’Egypte et des Emirats qui soutiennent le président de la République, Kais Saïed, doivent être jugées, selon les mêmes normes, que celles appliquées aux propos du numéro un turc, Recep Tayyip Erdogan.

Mekki a indiqué qu’il rejette toute intervention des puissances étrangères dans les affaires intérieures de la Tunisie et considéré que Kais Saïed a porté un coup à la volonté des Tunisiens, ce qui a laissé le champ libre aux ingérences.

Cette déclaration intervient après que le ministère tunisien des Affaires étrangères ait convoqué l’ambassadeur turc à Tunis, Mevlüt Çavuşoğlu, pour dénoncer les récentes déclarations de Recep Tayyip Erdogan, dans lesquelles il a dit "regretter" la dissolution du Parlement tunisien.