Menu

Parti des Travailleurs: Le PDL et Ennahdha, des partis fascistes

Le Parti des Travailleurs a mis en garde contre les dangers du conflit des pouvoirs, entre la présidence de la République et le Parlement, sur l’unité et la sûreté de nationales ainsi que sur l’avenir du pays.

Dans une déclaration, publiée à l’issue de la réunion de son comité central, le parti a tenu les autorités en place, en particulier le président Kaïs Saïed, pour responsables de la détérioration de la situation du pays et des citoyens. Selon le parti, la détérioration de la situation en Tunisie affecte les conditions de vie des Tunisiens.

Le parti a, également, mis en garde contre "les dangers" que présentent le mouvement Ennahdha et le Parti destourien libre, qualifiant ces deux formations politiques de " fascistes ". Il a appelé les forces progressistes à mobiliser les efforts pour sensibiliser les Tunisiens contre les dangers du populisme en politique et de l’obscurantisme.

Le parti a fait remarquer que les développements de la situation sur tous les plans montrent la nécessité d’une alternative nationale, indépendante, démocratique et populaire pour mettre un terme aux choix ayant porté atteinte au pays et aux Tunisiens.

(TAP)