Menu

Mekki: ''Malgré tout...nous n'abandonnons pas Saïed'' (Vidéos)

Midi Show a reçu, ce jeudi 25 novembre 2021, Haykel Mekki, dirigeant au Mouvement du peuple, pour parler de la loi 38, relative au recrutement et des propositions de son parti pour sortir de la crise.

Mekki a estimé que celui qui a conseillé au président de la République d'abandonner la loi sur le recrutement l’a induit en erreur.

"Monsieur le président, celui qui vous a conseillé d'abandonner la loi 38 pour que vous puissiez négocier avec le Fonds monétaire international vous a mené sur le mauvais chemin", a-t-il dit.

Il a, également, critiqué la généralisation, de la part de Saïed, des accusations aux députés et aux partis, qu'il dit "vendre des illusions aux jeunes à travers cette loi".

"Oui, il y a ceux qui ont vendu des illusions aux jeunes et je parle d'Ennahdha (...) Oui, la majorité du Parlement a vendu des illusions dans ce dossier, parce qu'il n'a pas fourni les ressources pour mettre en œuvre la loi..Mais il y a des représentants et des blocs honorables", a-t-il expliqué.

Et d'ajouter: Le Mouvement du peuple a présenté les ressources nécessaires, en proposant la loi 38, à savoir un impôt sur les bénéfices des banques et des compagnies d'assurance... et bien d'autres. "Ennahdha et ses alliés ont adopté la loi et n'ont pas ratifié les ressources", a-t-il assuré.

Par ailleurs, Haykel Mekki a précisé que le Mouvement du  peuple n'abandonnera pas Kaïs Saïed, malgré les divergences "fraternelles et amicales".

"Nous soutiendrons toujours le droit des chômeurs au travail (...) Nous considérons encore que le président de la République est suffisamment avisé pour ne pas opérer de changements dans la vie politique et économique, sans consulter les acteurs de la scène nationale" a affirmé Mekki.