Menu

Kannou: L'inspection devrait publier des rapports semestriels (Vidéos)

La juge et ancienne présidente de l'Association des magistrats tunisiens, Kalthoum Kannou, a déclaré, lors de son intervention dans Midi Show de ce mardi 12 octobre, que la lutte contre la corruption nécessite une vision globale. Il ne faut donc pas charger une seule partie de ce dossier. Chaque ministère doit avoir un noyau pour combattre ce fléau, car chaque domaine a ses spécificités.

En ce qui concerne le contenu des déclarations des biens des hauts responsables de l'Etat, Kannou considère que le plus important est de pouvoir vérifier leur transparence erreurs qu'il est donc primordial qu'elles deviennent accessibles à l'opinion publique et aux médias.
 
L'invitée de Midi Show a reconnu qu'il y avait de la manipulation dans certains dossiers, "mais cette pratique n'est pas propre à l'après-révolution, puisqu'il s'agit d'un "héritage" que les gouvernements précédents n'avaient pas la volonté d'éradiquer. Ils l'ont, au contraire, instrumentalisé et en ont tiré profit", a -t-elle déploré.  


Quant au Conseil supérieur de la Magistrature, "il est certes un acquis, mais ses membres n'ont pas encore réalisé qu'ils doivent avoir un rôle effectif dans, par exemple, la lutte contre la corruption, en tant que partie indépendante et autorité à part entière", a-t-elle déclaré.


L'invitée a, d'autre part, évoqué l'inspection, considérant qu'un  rapport détaillé des plaintes doit être publié, en précisant les affaires closes et celles en cours.
Pour elle, tous les six mois, l'inspection doit publier un rapport sur les plaintes déposées au niveau de chaque tribunal et les catégoriser...puis elle rendra public un rapport sur les mesures prises.

"Cette mesure qui pourrait s'avérer efficace, ne nécessite pas de moyens mais une volonté politique", conclut-elle 

DJ Show : Wise

01:00 - 02:00