Menu

Bhiri:Les dirigeants d'Ennahdha n'ont jamais demandé des compensations (Vidéos)

Le dirigeant d'Ennahdha, Noureddine Bhiri a déclaré que la situation devenait intolérable. Il  a rappelé que Hichem Mechichi avait été le choix du président de la République et qu’il avait été imposé au Parlement lequel a voté en faveur du gouvernement Mechichi afin de protéger le pays contre le vide politique.

L'invité de Midi Show considère qu'à cette étape,  la Tunisie a besoin d'un gouvernement politique, et les partis ayant remporté les élections doivent assumer leur responsabilité.
Le dirigeant d'Ennahdha  a appelé le président de la République à activer l’initiative de l’Union générale tunisienne du travail et accepter les invitations au dialogue direct avec le président du Parlement, Rached Ghannouchi, et le chef du gouvernement, Hichem Mechichi.
 Bhiri a, par ailleurs,  formellement démenti que les dirigeants de son parti  avaient demandé des compensations  et que son collègue Abdelkarim Harouni avait demandé l'activation du fonds Al Karama avant le 25 juillet, soulignant que tout ce qui se dit à ce sujet n'a aucun fondement.
Il a ajouté que mouvement Ennahdha n'était en aucun cas  concerné par le fonds de la Dignité.