Menu

Twitter lance les abonnements payants aux comptes d'influenceurs

Twitter a lancé, ce mercredi, les abonnements payants à certains comptes, un nouvel outil pour rémunérer les créateurs de contenus, au coeur de sa stratégie pour élargir son audience et moins dépendre des recettes publicitaires.

Les influenceurs des experts en maquillage ou en sport, par exemple pourront proposer à leur public de devenir des "super followers" ("super abonnés"), et ainsi recevoir des contenus exclusifs (conseils, histoires, analyses, etc.) en s'abonnant à leur compte pour 3, 5 ou 10 dollars par mois.

"En tant que super follower, vous pouvez participer à des conversations auxquelles seuls les autres abonnés payants ont accès", mentionne Esther Crawford, une directrice produit du réseau social, dans un communiqué publié mercredi.

A l'avenir, Twitter ajoutera la possibilité de proposer des "Spaces" exclusifs (salons audio), des newsletters ou encore l'anonymat pour les abonnés. "Et ne vous inquiétez pas, les tweets publics ne disparaissent pas", précise-t-elle.

L'entreprise basée à San Francisco ne prélèvera pas plus de 3% des recettes, au début. Quand un créateur aura gagné plus de 50.000 dollars, la part de la plateforme passera à 20% sur les revenus, après la commission du système d'exploitation mobile (iOS pour Apple ou Android pour Google).

La fonctionnalité fait ses débuts aux Etats-Unis et au Canada, pour un groupe limité de créateurs, qui ont un iPhone ou iPad (Apple). Elle doit être progressivement étendue géographiquement et sur l'autre système dominant (Android).

En mai dernier, Twitter avait dévoilé sa "Tip Jar" ("boîte à pourboires"), un outil pour permettre aux utilisateurs de faire des dons à leurs comptes préférés.

Puis la plateforme avait lancé en juin des offres d'abonnements payants pour ses utilisateurs au Canada et en Australie qui désirent avoir accès à des fonctionnalités pratiques.

Pour environ 3,50 dollars par mois, ces utilisateurs payants ont accès à des signets pour ranger leurs tweets préférés dans des catégories, un mode "lecture" plus confortable, et surtout un bouton "annuler", pour visualiser leur tweet avant l'envoi définitif et éventuellement le modifier.

Le groupe californien cherche des moyens de générer des revenus sans perturber la fluidité du service avec plus de publicité.

Il compte plus de 200 millions d'utilisateurs actifs.