Menu

Elle voulait une deuxième épouse pour...son mari

L'unité de la police judiciaire de Jammel, gouvernorat de Monastir, enquête dans l'implication de quatre personnes (deux femmes et deux hommes) dans l'organisation d'un mariage, en dehors des procédures juridiques (mariage "ôrfi" ou coutumier). En effet une femme aurait demandé la main d'une jeune fille pour que son mari l'épouse, sans contrat civil.

Elle l'a fait auprès de son oncle maternel, à travers les réseaux sociaux pour son mari qui est, par ailleurs, recherché pour appartenance à une organisation terroriste.

L'enquête a été déclenchée, quand la famille de la jeune fille a déclaré la disparition de cette dernière, depuis plusieurs jours. C'est ainsi qu'on a découvert qu'elle comptait épouser le salafiste en question.

L'enquête se poursuit pour en dévoiler les circonstances exactes de cette affaire.

Plus de détails dans l'intervention de Farid Ben J'ha, porte-parole des Tribunaux de Mahdia et Monastir dans Sbeh Ennes