Menu

Monastir: La peine capitale pour l’assassin de son rival (Vidéos)

Farid Ben J'ha, porte-parole du Tribunaux de Mahdia et Monastir, a annoncé, ce mardi 8 mars 2022, qu'une enquête a confirmé que la mort d'un homme, dont le corps a été retrouvé en 2019, au bord d'une route au gouvernorat de Monastir, n'était pas due à un accident de la circulation.
Le rapport du médecin légiste qui a examiné le corps, a confirmé qu'il s'agissait d'un meurtre.

Ben J'ha a noté que des traces de coups au niveau de la tête et de la nuque ont démenti la piste de l'accident. Le corps a été traîné sur la route et un bâton couvert de sang a été découvert non loin de la scène du crime.
Une fois l'enquête lancée, il s'est avéré, en vérifiant le téléphone portable de la victime, qu'il a reçu plusieurs appels d'un seul numéro, avant son décès. Le suspect principal dans cette affaire a découvert une relation entre la victime et sa petite amie. Il a ainsi décidé de réagir et de se venger... Le ministère public a donc décidé de l'accuser d'homicide volontaire et hier soir, la Chambre pénale au Tribunal de première instance de Monastir a prononcé la peine capitale contre l'assassin, car la préméditation a été révélée. 

"Ce qui choque dans cette affaire c'est que l'âge de l'assassin et de sa victime ne dépasse pas les 25 ans", a commenté Ben J'ha.

Top Matin

01:00 - 06:00