Menu

Le Real et le Barça boycottent une assemblée de La Liga à Dubaï

Le FC Barcelone et le Real Madrid ont manifesté, hier mercredi, leur refus de participer à l'assemblée générale de La Liga prévue le 7 décembre à Dubaï, qu'ils jugent démesuré d'organiser aussi loin d'Espagne, et précipitée.

Le Real "n'enverra aucun représentant à Dubaï" et le club catalan "n'assistera pas" à cette assemblée générale extraordinaire convoquée en urgence par La Liga, ont informé les deux clubs phares du championnat dans des communiqués respectifs.

Prévue aux Émirats arabes unis, cette assemblée doit débattre de modifications du règlement et des statuts du championnat espagnol.

Le club madrilène a jugé "illégal" de convoquer les clubs "à plus de 5.000 km du siège de La Liga" et "tout à fait inapproprié et profondément incohérent que La Liga réalise de telles dépenses financières".

Le Barça, qui estime aussi que cet évènement "pourrait avoir lieu au siège de La Liga", a jugé comme son rival que cette convocation, envoyée le 25 novembre, était précipitée.

Les modifications réglementaires qui y seront débattues "requièrent un plus grand débat préalable (et) une analyse plus approfondie et participative", a critiqué le club blaugrana.

Les deux clubs les plus titrés et les plus riches du championnat espagnol ont récemment fait front commun sur plusieurs sujets de tensions et de désaccords avec La Liga.

Le Real et le Barça défendent toujours, avec la Juventus Turin, le projet de Superligue, dont le but est de concurrencer la Ligue des champions, mais qui a été rejeté l'an dernier, notamment par La Liga.

Fin octobre, la quasi totalité des équipes de première et deuxième divisions espagnoles ont aussi menacé de faire grève contre un projet de loi qu'elles accusent, s'il était adopté en l'état, de bénéficier seulement aux grands clubs comme le Real ou le Barça.

(AFP)

Top Matin

00:00 - 05:00