Menu

FTF:Le ministère de la Jeunesse et des sports n'y va pas de main morte

Le porte-parole et directeur des affaires juridiques au ministère de la Jeunesse et des sports, Chokri Hamda, a annoncé le refus du ministère de la décision de la Commission d'appel de la Fédération tunisienne de football qui impose l'organisation d'un match barrage entre l'ES Hammam-Sousse et l'ES Metlaoui. Il a considéré qu'il s'agit d'une décision qui ne porte aucune trace juridique.

Par ailleurs, Chokri Hamda a annoncé que le ministère appliquera la loi contre toute fédération, accusée de manquer à ses devoirs. Les décisions peuvent aller jusqu'à la dissolution du bureau fédéral. Il a ajouté que l'inspection au ministère est en train de préparer un dossier relatif à la Fédération tunisienne de football. S'il s'avère qu'il y a des dépassements qui nécessitent d'en arriver là, la loi sera appliquée.

Le porte-parole du ministère a, également, révélé que la FTF n'a pas le droit de changer les règles du jeu et qu'il fallait tout fixer à l'avance. C'est-à-dire avant le lancement du championnat.

De son côté, Moncef Chelghaf, directeur général du sport au ministère de la Jeunesse et du sport, a estimé que les dernières décisions de la FTF menacent la paix sociale.

Top Matin

01:00 - 06:00