Menu

Lancement du projet IPTIC

Lancement du projet « IPTIC : Renforcer l’impact des politiques de l’emploi et soutenir la création d’emplois basés sur les TIC pour les jeunes et les femmes en Tunisie »

Tunis, le 30 mai 2022 – Le projet « IPTIC : Renforcer l’impact des politiques de l’emploi et soutenir la création d’emplois basée sur les TIC pour les jeunes et les femmes en Tunisie », financé par l’Agence Coréenne de Coopération Internationale (KOICA) et mis en œuvre par le Bureau de l’Organisation internationale du Travail (OIT) pour l’Algérie, la Libye, le Maroc, la Mauritanie et la Tunisie, a officiellement été lancé, ce lundi 30 mai 2022, à Gammarth, Tunisie. 

La Convention de partenariat entre le ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle et leBureau de l’OIT pour l’Algérie, la Libye, le Maroc, la Mauritanie et la Tunisie a ainsi été signée par Monsieur NasreddineNsibi, ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, et par Madame Rania Bikhazi, Directrice du Bureau de l’OIT, lors de la cérémonie officielle de lancement du projet IPTIC.

Cet événement, qui marque le coup d’envoi effectif des activités du projet,s’est déroulé en présence de Monsieur Arnaud Peral, Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies en Tunisie, de Madame Rania Bikhazi, Directrice du Bureau de l’OIT pour l’Algérie, la Libye, le Maroc, la Mauritanie et la Tunisie, de Son Excellence M. Sun Nahmkook, Ambassadeur de la République de Corée en Tunisie,de Monsieur NasereddineNsibi, ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, de  Monsieur Nourredine Taboubi, Secrétaire Général de l’UGTT, de Monsieur Samir Majoul, Président de l’UTICA ainsi que de l’équipe du projet IPTIC. 

Ce projet, dont la convention d’implémentation a été signée au mois de décembre 2021 par Madame Bikhazi et Monsieur Kim Hanvit, Directeur Pays par intérim de la KOICA en Tunisie, se veut la continuité du projet EDJEF« des emplois décents pour les jeunes et les femmes », qui visait à favoriser, dans le cadre d’un dialogue social tripartite, l’employabilité des jeunes et des femmes dans les Gouvernorats de Kairouan, Zaghouan, Tunis et Manouba.

Le projet IPTIC, qui s’étend sur quatre années (2021 – 2025), a pour objectif de contribuer au développement de l’emploi décent des jeunes et des femmes en ciblant 3 chaînes de valeur dans les TICs (technologies de l'information et de la communication). Cela se fera, entre autres, via le renforcement des capacités des partenaires institutionnels et sociaux en matière de conception et de mise en œuvre de politiques pertinentes pour l'emploi des jeunes, la conduite de diagnostics régionaux quant à l’emploi dans les TICs et l’appui au développement des chaînes de valeur identifiées dans ce secteur. 

Le Projet IPTIC en bref : 

Le projet IPTIC, qui s’étend sur quatre années (du 01 décembre 2021 au 30 novembre 2025), est financé par l’Agence Coréenne de Coopération Internationale (KOICA) et mis en œuvre par l’OIT, est une continuité du projet EDJEF. Initié en partenariat avec le ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle (MEFP), l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT), l’Union Tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (UTICA) et l’Union Tunisienne de l’Agriculture et de la Pêche (UTAP), il vise à promouvoir le travail décent pour les jeunes et les femmes en Tunisie. 
Ce nouveau projet de coopération s’inscrit pleinement dans le contexte tunisien, notamment le contrat social (2013), la Déclaration de Tunis pour l’emploi (2016) et le cadre général de la Stratégie Nationale de l’Emploi (SNE) adoptée par le Conseil des ministres (2019), ainsi que dans le contexte international, à savoir les Objectifs de développement durable et le nouveau cadre de coopération des Nations-Unies 2020-2025.
Les résultats escomptés à travers le projet IPTIC se situent à trois niveaux :  
Les deux premiers concernent dix gouvernorats, à savoir Tunis, Sousse, Sfax, Manouba, Kairouan, Zaghouan, Sidi Bouzid, Jendouba, Kasserine et Gabès. Et là, il s’agit d’une part, de renforcer les capacités du ministère en charge de l’emploi pour une mise en œuvre efficace de la Stratégie Nationale pour l'Emploi (SNE) et la conception des Plans d'Action Régionaux (PAR), et d’autre part, faire en sorte que les institutions pour l'emploi et les partenaires sociaux au niveau local soient en mesure de concevoir et de mettre en œuvre des politiques pertinentes pour l'emploi des jeunes.
Le troisième objectif visé ne cible quant à lui que les gouvernorats de Tunis, Sousse et Sfax à travers un appui à la création directe d'emplois pour les jeunes et les femmes dans le secteur des TIC. Cet appui est matérialisé par la mise en place de différents moyens :
-    Des diagnostics de l'emploi et l'identification des chaînes de valeur dans le secteur des TIC sont réalisés et promus dans les gouvernorats ciblés,
-    Création de Comités Locaux de Projet pour le suivi du projet au niveau régional,
-    Un diagnostic approfondi de l'emploi dans les TIC, y compris pour les parties prenantes, les fonctions de support, les règles et réglementations, les évaluations des besoins en formation/compétences, etc.,
-    Organisation de forums de développement technique,
-    Renforcement de la capacité des partenaires aux niveaux national, régional et local à développer des chaînes de valeur (y compris la facilitation des modèles commerciaux et des partenariats, l'engagement avec l'écosystème des start-up),
-    Développement des chaînes de valeur des TIC sont en cours de pour les jeunes et les femmes,
-    Identification des bénéficiaires en collaboration avec les acteurs de l'écosystème des TIC et les partenaires au niveau régional et local,
-    Organisation de formations aux bénéficiaires (TIC, entrepreneuriat, soft skills...),
-    Facilitation des modèles d'affaires à travers des groupements/coopératives/startups pour répondre aux besoins identifiés du marché et soutenir la mise en place de relations avec des acheteurs/investisseurs/partenaires financiers,
-    Appui à l'équipement des jeunes bénéficiaires,
-    Fourniture aux bénéficiaires des services de coaching avant, pendant et après la 
-    Mise en place des projets (en collaborant avec les acteurs de l'écosystème TIC),
-    Soutien de la commercialisation des produits sur le marché tunisien et avec les 
-    Acheteurs / investisseurs internationaux.

L'Agence coréenne de coopération internationale (KOICA) a été créé en 1991 par le ministère sud-coréen des Affaires étrangères comme une organisation gouvernementale pour l'aide publique au développement (APD) pour améliorer l'efficacité des programmes d'aide de la subvention de la Corée du Sud pour les pays en voie de développement en mettant en œuvre l'aide de la subvention du gouvernement et des programmes de coopération technique. Présent dans 44 pays, KOICA offre des expériences riches et authentiques du développement économique de la Corée.
KOICA : www.koica.go.kr ou https://www.facebook.com/koicatunisia

Unique agence 'tripartite' de l'ONU, l'Organisation internationale du travail (OIT) réunit des représentants des gouvernements, employeurs et travailleurs de 187 Etats Membres pour établir des normes internationales, élaborer des politiques et concevoir des programmes visant à promouvoir le travail décent pour tous les hommes et femmes dans le monde.
https://www.ilo.org/algiers ou https://www.facebook.com/OITMaghreb/

Top Matin

01:00 - 06:00