Menu

USA: Quatre ans de prison requis contre l'épouse d'''El Chapo''

Le ministère américain de la Justice a réclamé, hier jeudi, quatre ans de prison contre Emma Coronel Aispura, l'épouse du narcotrafiquant mexicain "El Chapo", qui a plaidé coupable de participation au trafic du puissant cartel de Sinaloa.

Arrêtée en février à l'aéroport de Washington, elle avait plaidé coupable en juin de trois chefs d'accusation : participation au trafic de drogue, blanchiment d'instruments monétaires, et transactions avec un narcotrafiquant étranger.

Outre 48 mois de détention, l'équipe des procureurs chargés du dossier a demandé qu'elle soit condamnée à 5 ans de liberté surveillée et au paiement de 1,5 million de dollars, selon un document judiciaire, publié hier jeudi.  

L'énoncé de sa sentence est prévu le 30 novembre devant un tribunal fédéral de Washington.

Cette ex-reine de beauté de 32 ans, également influenceuse et apprentie designer, était accusée d'avoir servi d'intermédiaire" entre Joaquin Guzman, alias "El Chapo" et ses associés et d'avoir participé à la direction du cartel de Sinaloa -l'un des plus puissants au monde-, une fois El Chapo emprisonné au Mexique.

Elle aurait ainsi aidé à exporter aux Etats-Unis quelque 450 tonnes de cocaïne et 90 tonnes d'héroïne, selon l'accusation.

Cette femme, qui a la double nationalité, américaine et mexicaine, a aussi, selon les procureurs, aidé "El Chapo" à s'évader d'une prison mexicaine en 2015.

Ce narcotrafiquant s'était alors échappé par un tunnel d'un kilomètre et demi, débouchant sous la douche de sa cellule et équipé de rails, infligeant un cinglant camouflet aux autorités mexicaines.

Emma Coronel Aispura a épousé "El Chapo", de 32 ans son aîné, en 2007 et a eu avec lui deux jumelles.

Joaquin Guzman avait été considéré comme le narcotrafiquant le plus puissant au monde, jusqu'à son arrestation en 2016 et son extradition aux Etats-Unis en 2017.

Condamné en juillet 2019 à la prison à perpétuité, après un procès sous haute sécurité à New York, il purge sa sentence dans une prison de haute sécurité du Colorado.

Emma Coronel Aispura avait assisté quasi-quotidiennement au procès de son époux, qui avait duré plus de trois mois, entre novembre 2018 et février 2019.