Menu

Juges réhabilités: Le ministère de la Justice joue les prolongations

Le ministère de la Justice a indiqué, dans un communiqué publié, ce dimanche 14 août, que les magistrats révoqués sont passibles de poursuites pénales, conformément au décret numéro 35 de l'année 2022, en référence aux 57 magistrats révoqués par le président de la République, le 1er juin dernier.

Ce communiqué intervient après la décision du Tribunal administratif, le 10 août courant, de suspendre la révocation de 47 magistrats qui ont fait appel du décret présidentiel.