Menu

Affaire Kraïem: Akacha harcelée par des politiques puissants ? (Vidéos)

Le chroniqueur de Mosaïque Fm, Oussama Chaouali, est revenu, ce dimanche 10 avril 2022, sur la plainte, intentée par la professeure universitaire Mouna Kraïem, contre l'ancienne cheffe du cabinet du président de la République, Nadia Akacha, suite à un différend sur le contenu d'une thèse universitaire.

Dans une déclaration accordée à Mosaïque FM, Akacha a fait savoir que le 1er juillet 2019, elle s'est rendue compte que Mouna Kraïem "avait plagié des extraits de sa thèse et les a publiés dans un article", selon ses dires

Akacha a, par ailleurs, reproché à Kraïem d'avoir déposé ladite plainte.

"Non seulement elle est fautive, mais elle m'accuse de diffamation et intente un procès à mon encontre", a lancé Akacha.

Et d'ajouter : "Elle a volé des extraits de ma thèse et d'autres de celle d'un confrère étranger, déjà publiée sur internet".

Dans ce contexte, Akacha a déclaré qu'elle subit, depuis cet incident et avant sa nomination,, en tant que cheffe du cabinet présidentiel (2019), un harcèlement de la part de parties politiques puissantes.

Il convient de noter que Mouna Kraïem était la conseillère de l'ancien président de l'Assemblée des représentants du peuple, Mohamed Ennaceur. Elle était, également, membre du parti Tahya Tounes.

Pour sa part, l'avocat de Kraïem, Baligh Abbasi, a affirmé que lui et sa cliente préfèrent ne pas répondre ni commenter, puis queque l'affaire est entre les mains de la justice.

Notons que la Chambre pénale du Tribunal de première instance de Tunis a décidé de reporter l'examen de cette affaire, au 1er juillet prochain.