Menu

Pour Bolsonaro non vacciné, c'est "pizza" dans la rue à New York

Arrivé à New York pour l'Assemblée générale des Nations unies, le président Jair Bolsonaro a été photographié dînant debout dans la rue d'une pizza dimanche, une fantaisie attribuée par les médias brésiliens à son refus du vaccin contre le Covid.

Toujours non immunisé contre le coronavirus, le chef de l'Etat n'était pas muni du pass sanitaire exigé pour entrer dans les restaurants et autres lieux publics new-yorkais, ont expliqué les médias.

"Dîner de luxe à New York", a ironisé sur Twitter le ministre du secrétariat de la présidence, Luiz Eduardo Ramos, dans un tweet publié dimanche soir et illustré d'une photo du chef de l'Etat dégustant une part de pizza avec plusieurs membres de sa délégation.

"Ce soir, c'est Pizza-coca", a renchéri sur Instagram le ministre du Tourisme, Gilson Machado, jouant lui aussi la décontraction.

"Bolsonaro aime jouer l'humilité (...), mais ce n'est pas une question de goût, c'est la loi de New York qui lui interdit de fréquenter les restaurants locaux", a expliqué le célèbre chroniqueur Reinaldo Azevedo sur le site d'informations Uol.

Comme le veut la tradition, le président du Brésil doit prononcer le premier discours de l'Assemblée générale de l'ONU, mardi, mais sa participation avait été un moment mise en doute.

Le commissaire à la Santé de la ville de New York, Dave Chokshi, avait mis en avant le fait que l'amphithéâtre de l'Assemblée générale était "un centre de convention" soumis aux mêmes règles sanitaires que la plupart des espaces fermés.

Mais après plusieurs jours de flottement, le président de l'Assemblée générale Abdulla Shahid a écrit jeudi aux délégués des Etats membres pour leur préciser qu'il suffisait de déclarer sur l'honneur ne pas être porteur du virus (grâce à une vaccination, un test négatif ou une absence de symptômes).

Très critiqué pour sa gestion de la crise sanitaire, Jair Bolsonaro a affirmé à plusieurs reprises qu'il serait "le dernier Brésilien" à se faire administrer un vaccin anti-Covid, dont 222 millions de doses ont déjà été injectées à ce jour dans son pays.

Arrivé à New York dimanche soir, il a dû, selon les médias brésiliens, emprunter la porte de derrière pour entrer dans son hôtel afin d'éviter des manifestants qui l'attendaient devant l'entrée principale en criant "Dehors Bolsonaro!"

Jeudi dernier, lors de sa traditionnelle allocution sur les réseaux sociaux, le président brésilien a promis de faire "un discours tranquille, assez objectif, centré sur les points qui nous intéressent", notamment sur la gestion de l'épidémie au Brésil, l'agronégoce et l'énergie.

Top Matin

01:00 - 05:00