Menu

Saïd présente le projet de la loi de finances 2022 (Vidéos)

Kais Saïed, président de la République, a présidé, ce mercredi 22 décembre 2021, au palais de Carthage, une réunion ministérielle restreinte, avec Najla Bouden Romdhane, cheffe du gouvernement, Sihem Boughdiri Nemsia, ministre des Finances et Samir Saïed, ministre de l’Economie et du Plan.

La réunion a porté sur le projet de budget de l’Etat, la loi des Finances et la balance économique pour l’exercice 2022.

Le chef de l’Etat a démenti ce qui circule sur les réseaux sociaux, au sujet du projet de la loi de finances pour l’exercice 2022. Il a noté que ce document a été préparé avec soin pour envoyer des messages positifs aux différents acteurs économiques en Tunisie, aux partenaires économiques et aux bailleurs de fonds à l’étranger. Il vise aussi à chercher une stabilité des équilibres financiers publics pour l’année 2022 et le début d'un rétablissement, à moyen terme.

Le programme de réformes inscrites dans le projet de loi de finances pour 2022 vise à réaliser une croissance économique intégrale et continue, en plus de l’amélioration de l’environnement des affaires, pour redonner la confiance aux partenaires de la Tunisie, afin de garder notre pays comme une destination d’investissement attractive.  Ce projet veut garder le rôle social de l’Etat et assurer une fiscalité équitable qui ne pèse pas lourd sur les entreprises et les citoyens. Améliorer la gouvernance du secteur public et renforcer les mesures de lutte contre les effets de la pandémie sont des objectifs à atteindre, a noté un communiqué de la présidence de la République.

Le projet de Lac loi de finances pour l’exercice 2022 contient un ensemble de mesures sociales et économiques qui respectent les besoins des différentes catégories et des divers secteurs.

Plusieurs mesures à caractère social sont inscrites dans ce projet. La plus importante est d’augmenter les aides destinées aux familles démunies, de fournir une aide mensuelle aux enfants issus de familles nécessiteuses, âgés de moins de six ans, maintenir les aides sociales, continuer  le versement des primes d’intégration dans la vie universitaire pour chaque membre issu d’une famille démunie, en plus de l’allègement des charges fiscales pour les jardins d’enfants inscrites dans le programme de promotion de l’enfance, destinés aux familles démunies.  

Le PLF 2022 vise aussi l’amélioration des opérations de maintenance des établissements scolaires, leurs conditions d’hébergement dans les internats et les foyers dans les régions intérieures, la réactivation des travaux des comités de pilotage, en charge du programme des logements sociaux, la création d’une ligne de financement destinée aux entreprises d’économie sociale et solidaire, la création d’un compte dans la trésorerie destiné à la diversification des sources de financement des caisses sociales, le financement des petits projets destinées aux catégories vulnérables et aux handicapés, garder le pouvoir d’achat, en contrôlant les prix des produits agricoles et de l’alimentation animalière, en plus du maintien des prix des produits subventionnés destinés aux citoyens.

Le projet contient aussi des mesures économiques relatives aux entreprises économiques, à la promotion de l’initiative privée, à la création de postes d’emploi, à l’épargne destiné à la promotion de l’investissement et à l’amélioration de l’environnement des affaires. Il y a, par ailleurs, des mesures pour la promotion de l’économie sociale et solidaire, la lutte contre l’évasion fiscale et la contrebande et pour l’intégration de l’économie parallèle en plus de la généralisation de la numérisation.

Le PLF vise aussi la promotion de l’économie verte et durable, la transition énergétique et l’usage d’énergies renouvelables.

Pour lutter contre les effets de la pandémie, le PLF 2022 comporte un projet de ligne de financement des PME, des entreprises touristiques et de l’artisanat.