Menu

Abassi: La Tunisie n’est pas obligée de recourir au Club de Paris

Marouène Abassi, gouverneur de la Banque centrale de Tunisie, a assuré, hier jeudi, lors de son intervention à l’ouverture des Journées de l’entreprise, que le gouvernement n’est pas obligé de recourir au Club de Paris pour rééchelonner ses dettes.
 

Abassi a expliqué que le pays est encore capable d’honorer ses engagements envers les établissements bancaires internationaux. Il a aussi éloigné le scénario d’un effondrement des finances, rappelant, dans ce contexte, que la Tunisie s'est acquittée, au cours de cette année, de tous ses engagements envers ses partenaires. "Notre pays était capable de maîtriser le taux d’inflation", a-t-il ajouté.

Le gouverneur de la Banque centrale a, par ailleurs, assuré que la Tunisie est encore capable de négocier avec les bailleurs de fonds, surtout après avoir réussi à rembourser deux crédits, récemment.