Menu

JTC 2021: ''La Dernière'' de Wafa Taboubi remporte le grand prix

La Tunisie remporte le grand prix de la 22ème édition des Journées Théâtrales de Carthage (JTC) décerné à la pièce "La Dernière " de Wafa Taboubi qui a eu le prix de la meilleure œuvre.

Les JTC tenues du 04 au 12 décembre ont pris fin, ce dimanche, au cours d’une cérémonie officielle organisée à la grande salle du Théâtre de l’Opéra de Tunis, à la Cité de la Culture.

Le palmarès complet, compétition officielle et compétition parallèle, a été dévoilé en présence des artistes et invités arabes et africains du festival.

Le jury présidé par Moez Mrabet (Tunisie) est composé de Hisham Zineddine (Liban), Kangani Alem (Togo), Lakhdhar Mansouri (Algérie), Sameh Mahrane (Egypte) et Nizar Saïdi (Tunisie).

Voici le palmarès complet:
Sélection officielle
Prix de la meilleure œuvre : Wafa Taboubi, "La Dernière " (Tunisie)
Prix de la meilleure scénographie : Eric Souyer, "I Medea " (Koweit) ", reçu par Oussema Jemaï
Prix de la meilleure mise en scène : Mohamed Cherchel, " GPS " (Algérie)
Prix du meilleur texte : Sulayman Al-Bassam, " I Medea " (Koweit)
Prix de la meilleure interprétation masculine : Mohamed Haoues, " pour GPS (Algérie)
Prix de la meilleure interprétation féminine : Hala Omrane pour "I Medea " (Koweit)

Prix parallèles
Prix spécial Salah al-Kassab de la création théâtrale arabe :
- Mohamed el Ouni (Tunisie)
- Hatem Derbel (Tunisie)
- Ahmad Hassan Moussa (Irak)

Prix Nejiba Hamrouni pour la liberté d'expression du Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) :
Mémoire de Sabah Bouzouita et Slim Sanhaji
Mention spéciale à " La Robe " de Hamadi Louhaibi

Prix de la liberté à la meilleure création de club de théâtre des établissements pénitentiaires et de rééducation :
- Premier prix : ex aequo :
" Trois graines ", centre de rééducation de Sidi El Hani de Imed Khalfallah
" Zanzana ", centre pénitentaire de Borj Erroumi de Mohamed Barkati
- Deuxième prix : " Ghorba " Le centre de détention des femmes de Sousse, de Nejib Zeguem
- Troisième prix : " Les pseudo-intellos ", centre pénitentaire de de l'Avenue de Aïdi Ben Fraj
Mention spéciale " Maraya ", centre pénitentaire de Kébili, dirigée par Jalel Abid faty.

(TAP)