Mosaique FM

Le Variant Omicron plus de peur que de mal ?

Le Variant Omicron plus de peur que de mal ?

Des études en laboratoires sont actuellement menées aux États-Unis pour déterminer la dangerosité du variant Omicron. Les premiers éléments seraient « encourageants » mais sont à nuancer

Depuis l’apparition du variant Omicron du Covid-19, des études sont menées dans des laboratoires américains pour déterminer dans quelle mesure il présente de très nombreuses mutations, s’il est davantage transmissible, capable de résister aux vaccins, ou de provoquer des cas plus graves de la maladie.

Ce dimanche 5 décembre, le Dr Anthony Fauci, conseiller de la Maison-Blanche sur la crise sanitaire, a indiqué que les premiers « signaux » venus d’Afrique du venus d’Afrique du Sud concernant la gravité des cas Omicron sont « un peu encourageants ».


Plus transmissible mais pas plus grave

« Clairement, en Afrique du Sud, Omicron se transmet davantage », a-t-il déclaré, en se référant à la courbe « verticale » du nombre de nouveaux cas dans ce pays. « Mais jusqu’ici, même s’il est trop tôt pour tirer des conclusions définitives, on ne dirait pas qu’il présente un haut degré de gravité », a-t-il poursuivi. « Jusqu’ici, les signaux concernant la gravité sont un peu encourageants. ».

La prudence est de mise

Le conseiller a tout de même averti qu’il ne s’agissait que de données préliminaires. Les experts médicaux ont souligné que la démographie de la population sud-africaine était particulièrement jeune, et que les cas graves pouvaient être attendus dans les prochaines semaines.

Le respect de votre vie privée est notre priorité

Nous utilisons des cookies et d'autres données pour fournir, maintenir et améliorer nos services et publicités. Si vous acceptez, nous personnaliserons le contenu et les annonces que vous voyez. Nous avons également des partenaires qui mesurent l'utilisation de nos services.

J' accepte