Le sulfureux Eric Zemmour veut ''sauver'' la France

Eric Zemmour

Après avoir fait durer le suspense pendant des mois, le sulfureux polémiste d'extrême droite Eric Zemmour a annoncé solennellement sa candidature à la présidentielle pour "sauver" la France "en train de disparaître" selon lui, du fait de l'immigration et la mondialisation.

"Il n'est plus temps de réformer la France, mais de la sauver. C'est pourquoi j'ai décidé de me présenter à l'élection présidentielle", a déclaré l'ancien journaliste dans une allocution vidéo diffusée sur sa chaîne Youtube, référence transparente à un célèbre cliché du Général de Gaulle, entrecoupée notamment d'images d'agressions et de violences urbaines.

"Vous avez l'impression de ne plus être dans le pays que vous connaissez", a-t-il dit aux dizaines de milliers de personnes connectées à midi (11H00 GMT) pour l'écouter, égrenant des personnages phare de l'histoire et de la culture françaises, Jeanne d'Arc, De Gaulle, Pascal, Descartes, Molière....

A quatre mois et demi de l'élection, l'ancien éditorialiste du quotidien Le Figaro et de la chaîne CNews, la "Fox News française", condamné à deux reprises pour provocation à la haine raciale, se jette dans l'arène à l'issue de plusieurs mois d'une campagne non officielle, menée dans le cadre d'une tournée de promotion de son dernier livre.

Objet d'une exceptionnelle attention médiatique, le polémiste de 63 ans, avant même d'être candidat, avait fait depuis la rentrée une percée fulgurante dans les sondages, devançant même la cheffe de l'extrême droite Marine Le Pen, finaliste au deuxième tour de l'élection de 2017 face à Emmanuel Macron.

(AFP)