Halima Jouini : On craint un retour à l’avant 14 janvier (Vidéos)

Halima Jouini

Halima Jouini, membre du bureau exécutif de l’Association tunisienne des femmes démocrates, a indiqué sur les ondes de Mosaïque FM dans Midi Show, qu’elle craint un retour à l’avant 14 janvier après l’accaparement de tous les pouvoirs par le président de la République, Kais Saïed.

Elle a ajouté que les Tunisiens veulent des garanties concrètes et non des déclarations et que l’Association n’a pas accordé un soutien inconditionnel au chef de l’Etat, quand il a appliqué l’article 80 de la Constitution, le 25 juillet. "L’AFD a des craintes quant au projet de Kais Said, aux menaces qui pèsent sur les institutions et la société civile et à l’éventuelle exclusion des femmes des différents domaines" a-t-elle souligné.

Halima Jouini a, par ailleurs, appelé à la mise en place d’un projet commun et à la formation d’un gouvernement qui réponde aux aspirations des régions, des populations marginalisées et des femmes, notamment.