Béchir Akermi réclame la levée de la résidence surveillée

Béchir Akermi

Une source judiciaire a assuré à Mosaïque FM que Béchir Akermi, ancien procureur de la République au Tribunal de première instance de Tunis, suspendu de son travail et assigné à résidence surveillée, a déposé hier mercredi, deux demandes au premier président du Tribunal administratif.

Dans la première, Akermi demande la suspension de la décision du Conseil supérieur de la magistrature de le suspendre de son travail.  La deuxième concerne la décision du chargé du département de l’Intérieur de le mettre sous résidence surveillée. 

Le verdict sera connu dans les jours qui viennent.