Libye: Washington demande le retrait des forces étrangères

Libye

Le secrétaire d'Etat américain, Antony Blinken, a demandé, ce mercredi, le retrait des forces étrangères de Libyen juste avant un sommet à Berlin destiné à pacifier le pays, déstabilisé par un conflit depuis une décennie.

"L'accord de cessez-le-feu du 23 octobre doit être pleinement mis en œuvre, y compris par le retrait de toutes les forces étrangères de Libye", a déclaré M. Blinken lors d'une conférence de presse commune à Berlin avec son homologue allemand, Heiko Maas.

"Nous partageons (avec l'Allemagne) l'objectif d'une Libye souveraine, stable, unifiée et sûre, libre de toute ingérence étrangère, c'est ce que le peuple mérite, et c'est essentiel pour la sécurité régionale", a fait valoir le secrétaire d'Etat, qui a entamé mercredi une tournée européenne.

Graver dans le marbre la tenue d'élections en Libye en fin d'année et écarter troupes étrangères et mercenaires: les principaux pays impliqués dans le conflit se réunissent mercredi à Berlin pour un nouveau sommet, auquel participera Blinken.

En décembre, l'ONU estimait à quelque 20.000 le nombre de mercenaires et combattants étrangers en Libye: des Russes du groupe privé Wagner, des Tchadiens, des Soudanais ou encore des Syriens.

Plusieurs centaines de militaires turcs sont eux aussi présents en vertu d'un accord bilatéral conclu avec le précédent gouvernement de Tripoli.

(AFP)