Des partis politiques condamnent les agressions israéliennes

partis-politiques

Des partis politiques, des organisations et des personnalités nationales ont condamné, mercredi, les agressions israéliennes contre des civils palestiniens désarmés à al-Quds et sur la bande de Gaza " dans une violation claire et franche des lois et conventions internationales et des résolutions du Conseil de sécurité ".

Ils ont salué, dans un communiqué conjoint, la résistance du peuple palestinien face à l'oppression et de l'entité sioniste et à la politique de colonisation, de déracinement et de déplacement forcé qu'elle exerce à leur encontre.

Ils soulignent l'impératif d'exercer des pressions populaires et officielles pour mobiliser l'opinion et les réactions internationales en vue de stopper l'effusion du sang et les raids sur Gaza ainsi que les agressions sauvages des civils à al-Quds, et qui ont déjà fait plus de 40 morts dont 10 enfants et des centaines de blessés ces derniers jours.

Ils dénoncent " le silence arabe et la complicité internationale " et réitèrent l'appel à soutenir le peuple palestinien dans sa lutte pour la libération de ses territoires occupés.

Ils appellent dans ce sens les autorités tunisiennes à " assumer leurs responsabilités et à accélérer l'adoption et la promulgation de la loi sur la criminalisation de la normalisation avec l'entité sioniste et à œuvrer pour une condamnation des agressions israéliennes contre le peuple palestinien au Conseil de sécurité, la Tunisie y étant actuellement membre non permanent ".

Parmi les signataires du communiqué figurent notamment le parti socialiste, Al Massar/ Voie démocratique et sociale, le Mouvement Machroû Tounes, le Mouvement Watan Adel/ Patrie juste, le parti Beni Watani, le Front populaire, le Mouvement Tunisie en avant, le Mouvement populaire ainsi que plusieurs personnalités, organisations et associations nationales.

(TAP)