Rached Khiari accusé d’attentat à la sûreté intérieure de l’Etat

Rached Khiari

Le juge d’instruction au Tribunal militaire permanent de première instance de Tunis a prononcé un nombre d’accusations contre le député Rached Khiari. Il a aussi lancé un mandat d’amener à son encontre.
 

Khairi est accusé de fait ciblant l’institution militaire, son organisation et de critiquer le commandement général de l’armée dans un but de nuire à la défense nationale. Il est aussi poursuivi pour attentat à la sûreté intérieure de l’Etat en incitant les citoyens au conflit et au port d’arme. Le député est inculpé de contacts avec des agents de pays étrangers dans le but de nuit à l’Etat tunisien et à sa force militaire.

Toutes les accusations ont été prononcées en se basant sur les articles de la loi 91 du Code pénal militaire et sur la base des articles 60, 61, 68 bis et l’article 72 du Code pénal.