Institut Pasteur: Les contractuels en grève

Des agents contractuels dans l'Institut Pasteur entament une grève

Des agents et des cadres contractuels sur des projets de recherche scientifique à l'Institut Pasteur de Tunis, ont organisé, ce lundi 15 février 2021, un rassemblement de protestation au siège de l'institut.


Dans ce contexte, ils ont annoncé leur entrée en grève ouverte visant à  réclamer la régularisation de leur situation professionnelle, la plupart d'entre eux travaillant dans le cadre de contrats de travail "fragiles" depuis plus de 10 ans.
Le mouvement concerne environ 70 agents, des administrateurs et des techniciens, qui dénoncent le flou autour de leur statut professionnel, d'autant plus que leurs contrats s'achèveront bientôt avec la fin des projets de recherche que d'autres structures de recherche financent.


L'Institut Pasteur répond à ses besoins en termes d'agents, de techniciens et d'administrateurs dans le cadre de ces projets en concluant des contrats de travail, que Mouhammad Ali Salhi, technicien contractuel à l'Institut Pasteur depuis 2011, a jugés "fragiles et ne garantissent pas les droits professionnels minimaux en matière de soins, de couverture sociale, etc. "


De son côté, la contractuelle à la direction financière de l'Institut Pasteur, Basma Gharbi, a fait savoir dans une déclaration à l'agence TAP qu'elle travaille à l'Institut depuis 2013, sans que son statut professionnel ne soit réglé, confirmant que les activités au service d'acquisition seront suspendues à 90% après l'entrée en grève ouverte.

(TAP)