Chedly Ayari : Le parcours d'une figure emblématique

Chedly Ayari : Le parcours d'une figure emblématique

Professeur universitaire, économiste, homme politique et diplomate tunisien, Chedly Ayari, né le 21 août 1933 vient de décéder ce jeudi 28 janvier 2021.

Plusieurs fois ministre à l'époque du président Habib Bourguiba, il occupe, également, le poste de gouverneur de la Banque centrale de Tunisie entre le 24 juillet 2012 et le 16 février 2018.

Le défunt a fait ses études secondaires au Collège Sadiki puis il a étudié les sciences économiques à l'École des hautes études en sciences sociales de l'université Paris-Sorbonne, avant d'y étudier le droit privé. Il  termine ses études en 1961 en décrochant un doctorat d'État en sciences économiques et une maîtrise en droit privé.

En tant que chercheur, il s'intéresse aux relations financières et monétaires internationales, à la politique macroéconomique ainsi qu'au développement humain.

Il s'engage dans plusieurs unités internationales de recherches, telles que l'Economic Research Forum du Caire. Il a, par ailleurs, été vice-président du Conseil national consultatif pour la recherche scientifique et de la technologie (Tunisie).

Il était, aussi, directeur général du Centre d'études et de recherches économiques et sociales entre 1967 et 1969, membre du conseil scientifique de la Fondation tunisienne pour la traduction, l'établissement des textes et les études, membre du conseil tunisien de la recherche scientifique et technologique ainsi que membre d’honneur de l'Académie tunisienne des sciences, des lettres et des arts.

Ayari est l'auteur de nombreux ouvrages et articles traitant de questions économiques, financières, monétaires, sociales et politiques, ainsi que de points de vue théoriques ; ils sont publiés en arabe, français, anglais et allemand en Tunisie, en Europe, en Afrique subsaharienne et dans le monde arabe.  Plusieurs de ses articles paraissent dans la Revue tunisienne de sciences sociales.

Le défunt a été, à la tête de plusieurs ministères : 


Ministre du Plan (1969-1970, 1974-1975) ;
Ministre de la Jeunesse et des Sports (1970) ;
Ministre de l'Éducation nationale (1970-1971) ;
Ministre de l'Économie (1972-1974).

Le 22 janvier 2010, il est désigné par décret comme membre de la Chambre des conseillers.

Il a, également, occupé des responsabilités diplomatiques, telles que conseiller économique de la délégation tunisienne auprès des Nations unies (ONU) à New York entre 1960 et 1964 et ambassadeur auprès de la Commission européenne et des royaumes de Belgique et du Luxembourg en 1972.