Actualités Football
Etoile rouge de Belgrade Football

Coronavirus: Six joueurs de l'Etoile rouge de Belgrade testés positifs

11 Juillet 2020 09:50

Six joueurs de l'Etoile rouge de Belgrade ont été testés positifs au coronavirus, a annoncé samedi la direction du champion en titre de Serbie, pays en proie à une recrudescence de la pandémie.

"Ces joueurs ne participeront pas à la première phase du stage de préparation et seront en isolement au cours des deux semaines à venir", a indiqué le club dans un communiqué. "L'Etoile rouge entreprend toutes les mesures nécessaires de protection", a-t-on ajouté de même source.

Le 22 juin, le club avait déjà annoncé que cinq de ses joueurs étaient positifs, deux jours après la célébration du titre, devant 18.000 spectateurs.  

Testés, les autres joueurs de l'équipe première se sont révélés négatifs au virus.

Après avoir contenu une première vague de l'épidémie au prix de mesures très strictes, les autorités serbes ont procédé à un déconfinement rapide, avec notamment des manifestations sportives de masse.

Le football n'est pas le seul sport en Serbie atteint par le Covid-19.

Le 22 juin, la Fédération serbe de basket-ball a annulé un stage de préparation de l'équipe nationale, initialement prévu du 25 juin au 5 juillet, car deux joueurs avaient été testés positifs.

Le lendemain, le N.1 mondial du tennis Novak Djokovic a annoncé être positif au coronavirus, contracté en marge du tournoi caritatif qu'il organisait dans les Balkans. Rétabli, il a depuis, repris les entraînements. 

Trois joueurs ayant participé à l'Adria Tour, qui avait démarré à la mi-juin à Belgrade, ont également annoncé être positifs au Covid-19: le Bulgare Grigor Dimitrov (19e mondial), le Croate Borna Coric (33e) et le Serbe Viktor Troicki (184e).

Par la suite, le Croate Goran Ivanisevic, directeur d'une des étapes de l'Adria Tour et l'un des entraîneurs de Djokovic, a lui aussi annoncé avoir été testé positif.

La pandémie a contaminé près de 18.000 personnes et fait officiellement 370 morts en Serbie.

Mais le pays est en proie, depuis cette semaine, à des manifestations émaillées de violences, les protestataires reprochant au pouvoir l'incohérence de sa gestion de la pandémie et l'accusant de minimiser à dessein son ampleur.