Actualités High-Tech
spotify High-Tech

Spotify va bannir la publicité politique en 2020

28 Décembre 2019 08:04

Spotify a déclaré vendredi qu'il suspendait les publicités à caractère politique à partir de début 2020, alors que d'autres géants de l'internet ont également pris des mesures sur le sujet, à l'approche des élections américaines.

La plateforme suédoise de musique en ligne, dont une bonne partie des utilisateurs se trouve aux Etats-Unis, dit avoir pris cette décision faute de moyens suffisants pour évaluer correctement ces publicités par rapport au risque de désinformation.

Les grands réseaux ont dû se positionner cet automne sur ce sujet brûlant. A moins d'un an du scrutin présidentiel, les élus et candidats démocrates les accusent, en effet, de laisser faire quand des responsables politiques, dont Donald Trump, répandent des contre-vérités.

Facebook a choisi d'exempter les annonces politiques de son programme de vérification des faits (fact-checking), soutenant que les réseaux n'ont pas à jouer le rôle de censeurs politiques. 

Twitter a réagi en bannissant toutes les publicités à caractère politique, tandis que Google a seulement imposé des restrictions sur le ciblage trop affiné des électeurs pour ce type de publicités.

"A ce stade, nous n'avons pas (...) les systèmes et outils nécessaires pour examiner ces contenus et les valider de façon responsable", a déclaré un porte-parole de Spotify à l'AFP. "Nous réévaluerons cette décision au fur et à mesure que nos capacités évoluent."

L'information a été révélée par Advertising Age, qui avait remarqué que Bernie Sanders, aspirant à l'investiture démocrate, et le Comité national républicain diffusaient des publicités sur Spotify, un service populaire notamment, auprès les adolescents et jeunes adultes.

Difficile cependant de connaître l'importance de ces annonces pour la plateforme, qui dérive principalement ses revenus des abonnements payants.

Spotify comptait au 30 septembre, 248 millions d'utilisateurs mensuels, dont 113 millions d'abonnés. 

L'entreprise ne divulgue pas ses chiffres par marché, mais d'après des sources du Wall Street Journal, 26 millions d'Américains souscrivaient au service en février. 

En comptant "les utilisateurs du service gratuit avec publicités, Spotify a plus d'utilisateurs en tout aux Etats-Unis qu'Apple Music (28 millions)", écrivait le quotidien en avril.

(afp)