Actualités National
bghouri National

L'accord-cadre dépend de l'adoption de la convention sectorielle

10 Décembre 2019 18:23

L'activation de l'accord-cadre commun en faveur des journalistes tunisiens est tributaire de l'adoption de la convention sectorielle qui fixera les textes règlementaires de l'accord-cadre et comportera tous les détails sur la grille des salaires et les promotions, a indiqué Néji Bghouri, président du Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT).

Le syndicat avait préparé depuis le mois d'août dernier tous les termes de la convention sectorielle, a-t-il déclaré, mardi, à l'agence TAP, précisant que le SNJT a entamé des négociations avec les établissements médiatiques à ce sujet.

"Une fois la convention signée, l'accord-cadre commun en faveur des journalistes tunisiens sera applicable", a-t-il souligné.

Le SNJT avait signé, lors d'une conférence de presse le 9 janvier 2019, un accord-cadre ainsi qu'un accord relatif au projet de logements au profit des journalistes avec le ministre des Affaires sociales, Mohamed Trabelsi.

L’accord porte organisation du secteur de l’information, définit les critères de recrutement dans le secteur et fixe le plafond salarial.

Il définit également les droits matériels et moraux des journalistes, fixe les différentes formes de contrats envisagés avec les établissements médiatiques et organise le travail journalistique.

Cet accord vient aussi définir les mesures disciplinaires et fixer les garanties à apporter à la liberté de conscience et à la déontologie de la profession.
En vertu de cet accord, tout établissement médiatique s’engage à respecter le droit syndical, à éviter toute pression qui risque de compromettre la liberté du journaliste et à définir les modalités de l’action syndicale au sein des établissements médiatiques.