A Aouini: la fille au Kef a eu une relation avec son consentement

Abdennaceur Aouini

Me Abdennaceur Aouini a assuré dans une déclaration à Mosaïque FM que les procédures prises dans l’affaire de la fille qui sera mariée à son violeur sont légales.


Il a expliqué qu’il ne s’agit pas de viol mais d’une relation d’une mineure âgée de moins de 18 ans avec son consentement.Les parents de l'enfant ont fait cette demande au magistrat, a précisé Abdennaceur Aouini.

Le crime pour les rapports d'une mineure ayant plus de 13 ans et moins de 15 ans est passible de 6 ans de prison.
La loi indique qu'en cas de demande de mariage les procédures de l'affaire sont suspendues.
Le juge a un pouvoir de jugement de la demande faite au bénéfice de la victime de cette relation. Dans ce cas, une demande a été faite par les parents de la jeune fille.
Dans ce cas l’article 227 bis sert les intérêts de la mineure qui a eu cette relation.  L'avocat a noté que l'accusé est en état d'arrestation actuellement. Il y a eu une confusion entre l'article 227 bis et l'article abandonné au Liban. L'article au Liban permettait le mariage du violeur de sa victime, a noté l'avocat.