Actualités Internationales
Sao Paulo Internationales

Feux en Amazonie: pluie grise et particules fines à Sao Paulo

23 Août 2019 09:51

Je n'avais jamais vu une telle situation, c'est un épisode critique", confie à l'AFP la biologiste Marta Marcondes en analysant des traces de la pluie du 19 août à Sao Paulo, quand la nuit est tombée prématurément.

L'Etat le plus peuplé du Brésil, dans le sud-est du pays, a été surpris lundi par une obscurité soudaine à 15h00 locales (18h00 GMT), et il a plu gris sur certaines contrées.

Les prélèvements présentent "une très grande quantité de particules fines", supérieure à la moyenne enregistrée dans des situations similaires, c'est-à-dire un épisode pluvieux après plusieurs jours de sécheresse, relate Mme Marcondes, spécialiste en ressources hydrauliques et en pollution de l'eau.

La professeure de l'Université municipale de Sao Caetano dit s'être "effrayée" de l'odeur de bois brûlé dégagée par les particules et l'aspect trouble des échantillons, mais a ajouté: "Il est trop tôt pour dire que c'est à cause des incendies", "nous devons maintenant enquêter".

Selon le physicien Saulo Ribeiro de Freitas, le phénomène qui a plongé Sao Paulo dans la pénombre a été produit par deux masses d'air, l'une provenant du nord et du centre-ouest (où se trouve la région amazonienne), et une autre d'origine polaire, et il s'est formé une traînée de fumée arrivant jusque dans le sud-est.

Même s'il ne s'agit pas d'un fait inédit, "c'était inhabituel, parce que le nombre d'incendies est terrifiant", avance le chercheur.

D'après l'Institut national de recherche spatiale (INPE), 75.336 feux de forêt ont été enregistrés dans le pays de janvier jusqu'au 21 août, soit 84% de plus que sur la même période de l'an dernier, et plus de 52% concernent l'Amazonie.