Brunei : La lapidation pour les homosexuels

homo

L'Etat de Brunei a instauré mercredi la peine de mort par lapidation pour punir l'homosexualité et l'adultère, nouvelle législation d'inspiration islamique qui suscite une vague d'indignation d'ONG, de personnalités et de gouvernements dans toute la planète.

Le pays riche en hydrocarbures situé sur l'île de Borneo, dirigé d'une main de fer par le sultan Hassanal Bolkiah, devient ainsi le premier pays d'Asie du Sud-Est à appliquer au niveau national un code pénal suivant la charia la plus stricte, comme le fait l'Arabie saoudite.

Le nouveau code prévoit aussi l'amputation d'une main ou d'un pied pour les voleurs. Le viol est également passible de la peine de mort, tout comme l'insulte au prophète Mahomet. Certains articles du code, comme la lapidation pour homosexualité, s'appliquent aux musulmans comme aux non-musulmans.

L'entrée en vigueur de cette législation a semé la consternation dans le monde entier, l'ONU dénonçant des "peines cruelles et inhumaines".