Affaire Khashoggi: Justin Trudeau entre deux feux

justin-trudeau

Après avoir annoncé que son pays étudie la possibilité de ne plus vendre des armes à l'Arabie Saoudite, le Premier ministre canadien, Justin Trudeau a déclaré que le Canda cherche les moyens pour ne pas honorer un contrat d'armement signé avec Riyad.

Trudeau a justifié cette démarche par la participation de l'Arabie Saoudite à la guerre du Yémen et l'implication présumée du pouvoir saoudien dans l'assassinat du journaliste, Jamal Khashoggi en Turquie.

En réponse à l'annonce du Premier ministre canadien, General Dynamics Land Systems Canada qui avait signé un contrat de 15 milliards de dollars avec l'Arabie Saoudite pour la livraison de véhicules blindés légers à Riyad a fait savoir à Trudeau que le gouvernement s'exposait à lui verser des indemnités en cas d'annulation de ce contrat.