Poursuites contre des adhérents aux syndicats sécuritaires

Des sanctions contre des adhérents aux syndicats sécuritaires

Le ministère de l’Intérieur a dit prendre des mesures " juridiques " et " disciplinaires " contre certains " syndicalistes policiers " sur fond de " dépassements " commis récemment par ces derniers.
Dans un communiqué, le département de l’Intérieur assure que des mesures " juridiques " ont été déjà engagées pour assurer le bon fonctionnement de l’appareil sécuritaire. " Certains syndicalistes policiers feront l’objet de poursuites pénales ", a dit le ministère.
Le département de l’Intérieur réagit aux propos de certains syndicalistes qui ont été massivement relayés sur les réseaux sociaux et dans lesquels, ils ont dit rejeter la proposition du président de la République d’unifier l’action syndicaliste.
Des syndicats sécuritaires sont aussi accusés d’être à l’origine de plusieurs incidents survenus, ces derniers jours, dont l’interruption de certains spectacles et des menaces de ne plus sécuriser certaines manifestations.