Le SNJT dénonce des agressions policières contre des journalistes

SNJT

Le Syndicat national des journalistes tunisiens a dénoncé, dans un communiqué, publié ce mardi, les agressions commises, ces derniers jours, contre des journalistes et des photo-reporters.

Le Syndicat a, en particulier, tenu le ministère de l'Intérieur pour responsable de ces agressions menées contre des journalistes présents lors du spectacle du comédien Lotfi Abdelli, le 7 août, à Sfax.
Selon le SNJT, des sécuritaires en civil ont, lors du spectacle précité, agressé des journalistes et des photographes dont Fathi Triki et Aymen Hdider.

Par ailleurs, le Syndicat a condamné la campagne de dénigrement menée par des pages suspectes sur les réseaux sociaux contre la journaliste de Shems FM , Wissal Kasraoui.

Le Syndicat a averti contre la recrudescence de la violence policière contre les journalistes, mettant en garde contre toute forme d'impunité qui menace la liberté de la presse.