Mliki: Pas de légitimité pour le référendum sans 50+1 des votants (Vidéos)

Hatem Mliki

Hatem Mliki, activiste politique, a déclaré, dans Midi Show de ce mercredi, que l'annulation de la Constitution de 2014 et l'adoption d'une nouvelle sans seuil, entraînerait le pays vers un état d'instabilité chronique, selon ses dires.

Il a indiqué que le président de la République, Kaïs Saïed, ne prend pas en compte l'avenir de la Tunisie qui est, aujourd'hui, proche du désastre et qu'il doit avoir une procuration de 50+1 des Tunisiens, pour présenter le projet de la nouvelle Constitution.

"Le pays est confronté à de hauts risques, tels que la crise financière, les négociations boiteuses avec le Fonds monétaire international et le retour en force du coronavirus (...) Entre temps, Kaïs Saïed nous sort avec une aventure qui conduira le pays à l'instabilité constitutionnelle et juridique", a-t-il dit.

Dans le même sens, Hatem Mliki a précisé que ce qu'il considère comme une "aventure" menée par le président de la République, l'oblige à obtenir une procuration de 5 millions, et non de 100 mille Tunisiens seulement, car l'Etat se construit avec des garanties.

"Si les Tunisiens voient que le président de la République est le sauveur, qu'ils participent au référendum et lui donnent une légitimité", a-t-il ajouté.