Ahmed Idriss: Une nouvelle Constitution n’apportera pas la stabilité (Vidéos)

Ahmed Idriss

Le directeur de l'Ecole politique de Tunis, Ahmed Idriss, a déclaré, dans Midi Show de ce mardi 28 juin, qu’un projet de Constitution, basé sur celle de 2014, a été élaboré par son institution et adopté par le comité administratif de l’UGTT.

"Ce projet permettra à la Tunisie d’éviter de tout détruire et tout reconstruire. On a apporté des changements à 33 articles qui concernent le chapitre des pouvoirs, exécutif et législatif et la composition de la Cour constitutionnelle", a-t-il souligné.

"La gestion des affaires publiques et la mise en place des politiques sont du ressort du gouvernement et le président de la République doit être fort et soutenu par la majorité au Parlement", a-t-il dit.

Ahmed Idriss a, par ailleurs, indiqué que la nouvelle Constitution, une fois validée par le référendum, n’apportera pas la stabilité politique ou des solutions aux problèmes des Tunisiens. Il a ajouté que la Constitution doit être accompagnée de politiques et de législations pour que le pays puisse surmonter la crise.